Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Aromathérapie > Histoire de l'Aromathérapie > Aromathérapie : du XVII et XVIIIème siècle

Aromathérapie : du XVII et XVIIIème siècle

La nature n’étant pas que bonne, l’usage des plantes était réputé dans la fabrication de poisons, sous forme de poudres, de produits cosmétiques, de boissons, etc.
 
Des empoisonnements célèbres ont jalonné l’histoire.
 
A commencer par Catherine de Médicis et ses habitudes florentines et au XVIIème siècle avec l’Affaire des Poisons, étouffé par Louis XIV afin de protéger sa favorite, Mme de Montespan.

Les moeurs françaises ne sont heureusement pas uniquement marquées par les pratiques d'empoisonnement! L'art des parfums était aussi très en vogue à la cour (sans doute pas nécessité, l'usage du bain n'étant pas très répandu). Des fragrances lourdes et puissantes rendaient l'atmosphère soutenable : le musc, l'ambre, le jasmin étaient couramment utilisés.
 
C'est à Grasse, et  dans ses environs provençaux qu'apparaissent les plus grandes fabriques de parfums, encore réputé à notre époque. Associé à l'aristocratie, le parfum tomba en désuétude pendant la Révolution.