Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Aromathérapie > Définition de l'aromathérapie

Définition de l'aromathérapie

L’aromathérapie consiste en une approche globale du corps humain (dite holiste) traité de manière naturelle grâce aux vertus bénéfiques des arômes sur l’organisme.

Il s’agit d’aider le corps à retrouver sa capacité naturelle à se réguler, se guérir par les principes actifs des huiles essentielles. Ces dernières agissent sur le système nerveux (en cas de douleur, de troubles de l’humeur, du sommeil), modifient la structure chimique de la salive, du sang et de la lymphe, et influent sur les productions hormonales, le système neuro-végétatif (sympathique, parasympathique).

L’huile essentielle est constituée par la sécrétion naturelle d’une espèce végétale :
  • bois et écorces : cannelle, santal
  • résine : encens
  • racines : vétivert
  • feuilles : eucalyptus, laurier, menthe, thym, sauge, basilic, romarin
  • graines : muscade
  • fruits : les agrumes, anis, fenouil
  • les fleurs : rose, lavande, fleur d’oranger, le girofle, le géranium, etc.
Sur les 800 000 espèces connues, seules 10% sont utilisables en huiles essentielles. Les plantes ont une faible concentration d’essence (2% à 5%, voire 15% pour la noix de muscade et le clou de girofle).

L’huile essentielle est obtenue selon deux méthodes :
  • la distillation : eau portée à ébullition dans laquelle on mélange les plantes. L’huile étant insoluble dans l’eau, elle se sépare de celle-ci par l’action de la vapeur d’eau, et remonte à la surface ou bien reste au fond du récipient.
  • le pressage : extraction mécanique celle-là utilisée pour les agrumes (citrons, pamplemousses, mandarines, oranges)
Souvent les huiles essentielles sont mélangées dans des « complexes », qui permettent d’associer différents bienfaits pour agir plus efficacement.
Ces utilisations sont multiples : lors des inhalations, dans l’eau du bain, dans des diffuseurs, lors des huiles végétales pour les massages, dans l'alimentation.

Cette essence parfumée concentre les principes actifs de la plante, son énergie vitale et ne contient aucun corps gras. Ses effets peuvent être très puissants. Elle pénètre très rapidement dans la peau et les tissus et de fait elle est à manier avec précaution.

L’aromathérapie n’est pas toujours considérée comme une médecine douce. Elle fait l’objet de nombreuses études et publications, notamment dans les pays asiatiques. La médecine européenne reconnaît aujourd’hui les bienfaits de l’aromathérapie, notamment sur le système immunitaire.

N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.