Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Médecines naturelles > La médecine traditionnelle chinoise > Définition de la médecine chinoise traditionnelle

Définition de la médecine chinoise traditionnelle

Une médecine globale

La médecine chinoise repose sur une approche globale de l’individu, une approche holistique et ce à deux niveaux : le premier qui envisage le patient comme un tout, alliant  corps et esprit, le deuxième qui considère que à l’intérieur de l’organisme organes, entrailles, Qi sont inter-reliés. De fait, un symptôme ne sera jamais traité en lui-même, un organe affecté ne sera jamais soigné pour lui-même ; les pratiques thérapeutiques interviendront à tous les niveaux.

Mais l’origine de la maladie n’est pas uniquement interne, l’observation des différentes énergies dans le corps, du fonctionnement des organes est à mettre en corrélation avec les saisons, les conditions environnementales du patient, ses sens, et ses sentiments. Cette vision du Tout, et ce rapport extérieur/intérieur sont les éléments apparents des fondements principaux de la philosophie et la médecine chinoise : la notion d’Energie et les liens entre le Yin et le Yang.

Une médecine préventive

L’originalité de la médecine chinoise est de s’appuyer sur l’observation des individus en bonne santé tant du point de vue physiologique, qu’anatomique ou psychologique, pour ensuite en déduire les moyens efficaces de renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Raisonnement parfaitement étranger à la médecine occidentale qui, elle, part du symptôme pour en trouver la cause.

Ainsi, la médecine chinoise est avant tout préventive. Elle sert à entretenir la santé en préservant l’harmonie des énergies dans le corps et à stimuler les capacités de celui-ci à faire face aux agressions extérieures. Elle traite en amont les éventuels déséquilibres qui pourraient être à l’origine de la maladie.
C’est donc sans bien maîtriser cet aspect essentiel de la médecine chinoise que les Occidentaux prescrivent notamment des séances d’acupuncture après l’apparition des symptômes. La médecine chinoise, elle, cherche le moyen de garder en bonne santé.

Cependant, il serait faux de penser que la médecine chinoise ne serait que préventive. Ses domaines d’efficacité recouvrent l’ensemble de nos maladies dites « fonctionnelles » qui concernent, rappelons-le, 80%  des consultations médicales.
 
  • Troubles du système digestif : mauvaise digestion, constipation, ulcère, mauvaise haleine, etc.
  • Troubles du système hormonal et métabolique : hyper et hypothyroïdie, diabète, anémie, etc.
  • Troubles du système cardiovasculaire : hypertension, palpitations, hémorroïdes, varices, oedèmes, etc.
  • Troubles du système respiratoire : bronchite, sinusite, asthme, toux, rhinite allergique, etc.
  • Troubles du système nerveux : dépression, stress, anxiété, insomnie, névrose, etc.
  • Troubles du système gynécologique et reproducteur : douleurs de règles, ménopause, fibrome, stérilité, problèmes de libido, impuissance, etc.
  • Troubles du système urinaire : énurésie, cystite, incontinence, etc.
  • Maladies de peau : eczéma, psoriasis, herpès, acné, etc.
  • Les maladies oculaires : conjonctivites, presbytie, strabisme, etc.
  • Les maladies auditives : surdité, acouphène
  • Troubles du système squelettique et musculaire : tendinite, fracture, maux de dos, douleurs lombaires, arthrose, douleurs rhumatismales, etc.
  

Partagez votre expérience !

Participez vous aussi :
Titre *
Texte *
Votre prénom *
Votre nom *
Votre email *