Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Aromathérapie > Histoire de l'Aromathérapie

Histoire de l'Aromathérapie

L'histoire de l'aromathérapie se transmet à travers les siècles: des offrandes religieuses, aux soins thérapeutiques, en passant par l'usage des poisons, les huiles essentielles parcourent la vie des hommes, à cahque étape, dans de nombreux domaines : de la naissance, marquée par l'encens, à la mort, pour les embaumements, mais aussi pour la séduction, la cuisine, ou encore les produits cosmétiques.

Des origines de l'humanité

La médecine par les plantes remonte à la Préhistoire, il y a environ 6000 ans. Elle se confond pendant longtemps avec celle de la phytothérapie.

Les premiers documents attestant l’utilisation de soins curatifs par les plantes nous viennent des civilisations mésopotamienne et égyptienne, vers -3000 ans.
 
Les chinois ont été sans doute les premiers à découvrir le principe de la distillation, mais ce sont les Egyptiens qui ont le mieux exploité les bienfaits de l’aromathérapie. Les huiles essentielles servaient pour les embaumements (la myrrhe), la purification des habitats lors d’épidémies, la fabrication d’onguents, les rituels sacrés (l’encens). Des fouilles archéologiques attestent l'existence d'alambics, en terre cuite, permettant l'extraction de l'huile essentielle de la plante. Mais les deux techniques rudimentaires utilisées retent la macération et les fumigations.

L'importance des parfums dans la civilisation égyptienne est accréditée par les importations de Cèdres du Liban et des arbres à encens, nécessaires à la fabrication des huiles essentielles. Des documents d'environ 1250 ans avant JC prouvent la parfaite connaissance des médecins égyptiens en matière de traitements curatifs par les plantes.
 
Dans la civilisation judéo-chrétienne, il est à noter que les Mages apportent à l'enfant Jésus trois présents de nature précieuse : l'or, l'encens et la myrrhe. Certaines interprétations accordent une valeur symbolique à ces offrandes : l'or évoque la puissance de la mission de l'enfant; l'encens, de par sa couleur blanche, représente la vie, et la myrrhe, de couleur sombre, le sang à verser pour l'humanité.