Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Beauté et santé Bio > Les aliments de mon bien-être > Le soja

Le soja

L'histoire, en quelques mots
 
Le soja appartient à la famille des légumineuses. C'est une plante grimpante qui produit des graines.
Il a été cultivé il ya 3000 ans en Mandchourie. Il faisait partie des 5 graines sacrées, permettant de fertiliser les sols : l'orge, le blé, le millet et le riz. Actuellement, le soja est répandu dans les régions chaudes de l'Asie et près de la moitié des surfaces cultivées se situent aux Etats Unis. Sa consommation et son utilisation diffèrent selon les pays: en Occident, il intervient dans la fabrication de nombreux produits tels que les hamburgers, les saucisses, les produits laitiers, les pâtisseries, le pain et les biscuits. En Asie, il est considéré comme un aliment à part entière, qui se présente sous la forme de fèves de soja fraîche, séchées ou surgelées.
 
 
 Les bienfaits
 
Le soja est un aliment complet : il est riche en acides gras essentiels, en vitamines A, B, en sels minéraux et oligo-éléments tels que le potassium, le zinc, le fer, le calcium et le magnésium, en fibres et en protéines végétales (40%). Il intervient dans les régimes en raison de sa faible teneur en glucides, en calories et en matières grasses.
 
Les apports nutritifs du soja commencent à être mieux considérés par la médecine actuelle.
 
La lécithine de soja est reconnue pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires et réduire les excès de cholestérol.
 
De même, le soja est réputé depuis des années comme aliments anticancer, grâce à l'action des isoflavones, considérés comme des phytooestrogènes, qui agissent sur les cancers hormono-dépendants comme le cancer de la prostate et du sein. En effet, leur évolution dépend de la quantité d'hormones sexuelles dans l'oragnisme (oestrogènes pour les femmes, androgènes pour les hommes). Les oestrogènes agissent contre le cancer du sein et de la prostate en ce qu'elles bloquent la prolifération des cellules malignes. Le soja est donc une alternative intéressante au traitement par hormones, suspecté d'accroître les cancers du sein.
 
Enfin, la consommation de soja permettrait de réduire les désagréments liés à la ménopause : bouffées de chaleur, maladies cardio-vasculaires, ostéoporose, etc.
 
Attention à ne pas prendre de compléments alimentaires car il a été prouvé qu'une trop grande quantité absorbée accentue les risques de développer un cancer.
Des risques sont aussi suspectés en cas de cancer du sein déclaré. Ne perturbez donc pas votre alimentation, et consommez plutôt l'équivalent d'un verre de lait de soja ou un dessert soja par jour, pas plus!
 
 
Les recettes
 
Il faut distinguer les graines de soja jaune d'Asie et les germes de soja. Ces derniers sont des pousses de haricot mungo, de trois jous. On les consomme crues (elles facilitent la digestion) ou bien sautées, braisées.
 
Les fèves de soja doivent être cuites ou rôties, car sinon elles sont toxiques. Au Japon, on les déguste à l'apéritif.
Le miso est le résultat d'une pâte fermentée de fèves de soja, à laquelle on a ajouté du sel, et un agent fermentant. On le retrouve dans la soupe "miso" et il remplace les protéines animales.
Le tofu est composé de lait de soja fermenté et s'apparente au fromage. Il ressemble à la féta mais son goût est neutre. Il a la particularité d'absorber la saveur des aliments lorsqu'on le cuisine.
Le tempeh est fabriqué à partir des graines fermentées, proche du tofu, en plus ferme. 
Le lait de soja, est peu digeste (non recommandé aux jeunes enfants), il sert à la préparation des yaourts, etc.
Les sauces : shoyu, ou "sauce soja" est fabriquée grâce aux graines de soja fermentées et d'une céréale torréfiée; le tamari repose sur le même principe, sans céréale ajoutée. Les deux sont l'équivalent du sel.
 
Mode de préparation:
Pour le tofu
-en soupe
-au wok dans une sauce, à la poêle avec des légumes
-en smoothie avec des fruits frais
 
 

L'histoire, en quelques mots

Le soja appartient à la famille des légumineuses. C'est une plante grimpante qui produit des graines.
Il a été cultivé il ya 3000 ans en Mandchourie. Il faisait partie des 5 graines sacrées, permettant de fertiliser les sols : l'orge, le blé, le millet et le riz. Actuellement, le soja est répandu dans les régions chaudes de l'Asie et près de la moitié des surfaces cultivées se situent aux Etats Unis. Sa consommation et son utilisation diffèrent selon les pays: en Occident, il intervient dans la fabrication de nombreux produits tels que les hamburgers, les saucisses, les produits laitiers, les pâtisseries, le pain et les biscuits. En Asie, il est considéré comme un aliment à part entière, qui se présente sous la forme de fèves de soja fraîche, séchées ou surgelées.

Les bienfaits

Le soja est un aliment complet : il est riche en acides gras essentiels, en vitamines A, B, en sels minéraux et oligo-éléments tels que le potassium, le zinc, le fer, le calcium et le magnésium, en fibres et en protéines végétales (40%). Il intervient dans les régimes en raison de sa faible teneur en glucides, en calories et en matières grasses.
 
Les apports nutritifs du soja commencent à être mieux considérés par la médecine actuelle.
 
La lécithine de soja est reconnue pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires et réduire les excès de cholestérol.
 
De même, le soja est réputé depuis des années comme aliments anticancer, grâce à l'action des isoflavones, considérés comme des phytooestrogènes, qui agissent sur les cancers hormono-dépendants comme le cancer de la prostate et du sein. En effet, leur évolution dépend de la quantité d'hormones sexuelles dans l'oragnisme (oestrogènes pour les femmes, androgènes pour les hommes). Les oestrogènes agissent contre le cancer du sein et de la prostate en ce qu'elles bloquent la prolifération des cellules malignes. Le soja est donc une alternative intéressante au traitement par hormones, suspecté d'accroître les cancers du sein.
 
Enfin, la consommation de soja permettrait de réduire les désagréments liés à la ménopause : bouffées de chaleur, maladies cardio-vasculaires, ostéoporose, etc.
 
Attention à ne pas prendre de compléments alimentaires car il a été prouvé qu'une trop grande quantité absorbée accentue les risques de développer un cancer.
Des risques sont aussi suspectés en cas de cancer du sein déclaré. Ne perturbez donc pas votre alimentation, et consommez plutôt l'équivalent d'un verre de lait de soja ou un dessert soja par jour, pas plus!
 
 

Les recettes

Il faut distinguer les graines de soja jaune d'Asie et les germes de soja. Ces derniers sont des pousses de haricot mungo, de trois jous. On les consomme crues (elles facilitent la digestion) ou bien sautées, braisées.
 
Les fèves de soja doivent être cuites ou rôties, car sinon elles sont toxiques. Au Japon, on les déguste à l'apéritif.
Le miso est le résultat d'une pâte fermentée de fèves de soja, à laquelle on a ajouté du sel, et un agent fermentant. On le retrouve dans la soupe "miso" et il remplace les protéines animales.
Le tofu est composé de lait de soja fermenté et s'apparente au fromage. Il ressemble à la féta mais son goût est neutre. Il a la particularité d'absorber la saveur des aliments lorsqu'on le cuisine.
Le tempeh est fabriqué à partir des graines fermentées, proche du tofu, en plus ferme. 
Le lait de soja, est peu digeste (non recommandé aux jeunes enfants), il sert à la préparation des yaourts, etc.
Les sauces : shoyu, ou "sauce soja" est fabriquée grâce aux graines de soja fermentées et d'une céréale torréfiée; le tamari repose sur le même principe, sans céréale ajoutée. Les deux sont l'équivalent du sel.
 
Mode de préparation:
Pour le tofu
-en soupe
-au wok dans une sauce, à la poêle avec des légumes
-en smoothie avec des fruits frais
 
 

Postez votre recette !

Participez vous aussi :
Titre *
Texte *
Votre prénom *
Votre nom *
Votre email *
Page précédente :
Les petits fruits