Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Beauté et santé Bio > Les composants actifs de l'alimentation > Les Graisses

Les Graisses

Les graisses? Horreur!
 
Ce mot fait frémir quiconque s'intéresse à sa santé, à sa ligne. Les lipides ont mauvaise presse mais leur rôle est néanmoins fondamental au bon fonctionnement de notre organisme. 
 
Petit guide des bonnes et mauvaises graisses. 

Le rôle des graisses

Selon un principe ancien, ce que nous mangeons détermine notre santé.

En effet, le fonctionnement de notre organisme repose sur le travail précis et vital de nos cellules. Celles-ci composent notre membrane cellulaire, véritable "peau de la vie", selon le Dr Jean-Pierre Willem, qui dirige la faculté libre de médecines naturelles. Les maladies surviennent suite à un dysfonctionnement de l'organisation interne de cette membrane.
 
Le rôle de la cellule
 
La cellule joue un rôle capital en ce qu'elle assure les échanges entre les récepteurs (certaines protéines) et les messagers commes les hormones, les ions, les anticorps, les agents chimiques ou médicamenteux. Chacun apporte, transporte, fabrique les éléments nécessaires aux organes, tissus, et autres composants de notre corps.
 
Cet échange est facilité par la souplesse de la membrane, sa fluidité, qui dépend elle-même de la nature des lipides présents dans l'organisme. Les ennemis jurés de la membrane cellulaire sont les radicaux libres, qui rigidifient les tissus, et les acides gras saturés, qui l'encrassent.
 
De fait, les lipides sont des éléments essenteils à la vie. A nous de bien les distinguer.
 

Les différents acides gras

Il existe deux catégories d'acides gras : les acides gras saturés et les acides gras insaturés.
 
Les acides gras saturés
 
Ils sont présents dans les produits d'origine animale comme la viande, le beurre, le fromage, la charcuterie, la crème, mais aussi dans certains produits végétaux comme l'avocat, le beurre de cacao, la noix de coco, ou les margarines, qui transforment les bonnes graisses en graises appelées "trans" ou graisses hydrogénées, qui augmentent le taux de cholestérol.

Ces acides gras sont faciles à limiter : manger moins de viande, privilégier le lait écrémé, réduire la consommation de plats industriels.

Ils sont responsables des accidents cardio-vasculaires, des infarctus du myocarde, des thromboses en ce qu'ils laissent un dépôt graisseux sur les parois artérielles en risquant de les boucher.
 
Les acides gras insaturés ou Oméga 3 et 6
  • Les mono-insaturés : ils sont synthétisés par l'organisme, c'est-à-dire fabriqués.
    Ils jouent un rôle important sur le taux de cholestérol. En effet, ils permettent de diminuer le mauvais cholestérol sans diminuer le bon, qui rappelons-le, protège nos artères.
    Ils sont constitués notamment par l'acide gras essentiel oléique, présent dans les huiles de colza, d'olive ou d'arachide.
  • Les poly-insaturés : ils ne sont pas fabriqués par l'organisme, donc essentiels.
    Ils permettent de faire baisser le mauvais cholestérol, mais ont la fâcheuse contrepartie de faire baisser le bon.
    Les oméga 3 et 6, composés en partie d' acides linoléiques et linoléniques, sont présents dans les huiles de tournesol, de pépins de raisin, de maïs, de soja, les huiles de poisson, le poisson.
    Comme ils sont fragiles (conservation difficile et dégradation rapide), ils doivent être associés aux vitamines C et E.
     
    Vous serez sans doute surpris de savoir que le bon cassoulet à la graisse d'oie et le foie gras ont des propriétés étonnantes : ils sont pauvres en acides gras saturés et riches en acides gras poly-insaturés. De quoi se laisser tenter pour les fêtes!
     


Les autres lipides de notre alimentation

  • Le cholestérol : il existe deux sortes, le mauvais, le LDL (Low desity lipoproteins), et le bon, le HDL (le high density lipoproteins). Il est indispensable à la santé. 
  • Les triglycérides : Elles servent à transpoter les acides gras. Elles composent le surplus de graisses stockées par l'organisme dans les cellules dites de réserve, les adipocytes.
  • Les phospholipides : Quand les oméga 3 sont transformés en acides arachidoniques, ils sont incorporés sous forme de phospholipides, riches en énergie. Ils acheminent les lipides dans le sang et participent à l'élimination du cholestérol par le foie. Mais ils aggravent la rigidité de la membrane cellulaire.


Laissez votre commentaire !

Participez vous aussi :
Titre *
Texte *
Votre prénom *
Votre nom *
Votre email *
Page suivante :
Les Vitamines