Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Médecines naturelles > La médecine traditionnelle chinoise > Les origines de la médecine traditionnelle chinoise

Les origines de la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise est apparue il y a environ 5000 ans.

L’un des premiers écrits, Huang Di Nei Jing, « classique interne de l’empereur jaune », remonte au IIIème millénaire av JC.
Dans ce traité sont décrits les 5 principaux organes et les 6 entrailles, ainsi que la pratique de l’acupuncture.
 
On retrouve à l’âge de bronze des pointes de pierres et des aiguilles de bronze qui attestent l’utilisation de l’acupuncture, ainsi que des moxas, sortes de cônes ou de bâtonnets que l’on chauffe et applique sur les points précis d’acupuncture, pratique appelée moxibustion. Ces deux méthodes thérapeutiques sont sous-tendues par la théorie des méridiens.

De siècle en siècle, la médecine chinoise traditionnelle s’enrichit des connaissances venues de Chine, de la Corée, du Japon, du Vietnam, et de l’ensemble des pays asiatiques.
Elle prend forme en s’appuyant sur un ensemble de théories (qui reposent sur l’observation du vivant et l’explication des phénomènes) et de pratiques essentielles, au nombre de 5 :
 
  • L’acupuncture et la moxibustion
  • Une pharmacopée spécifique, qui utilise la phytothérapie, le règne végétal, mais aussi animal et minéral, sous la forme d’emplâtre, de décoction, de poudre, que l’on retrouve aussi dans la cuisine, selon la pratique thérapeutique des saveurs, que l’on retrouve dans l’Ayurvéda.
  • La diététique chinoise formée par les règles d’alimentation de base qui s’adaptent au patient, à son âge, sa constitution, son environnement, etc.
  • Le massage Tui Na, rejoint par le massage Shiatsu, venu du Japon.
  • Les arts énergétiques comme le Tai Chi, Le Qi Gong, par exemple.

En Occident, l’acupuncture est de loin la plus connue, mais elle ne représente qu’une pratique parmi d’autres en Asie. Le monde occidental s’est ouvert à la médecine chinoise après le voyage du président américain, Richard Nixon, alors que la Chine, elle, tentait de s’ouvrir au monde. Celle-ci a uniformisé l’enseignement de sa médecine dans les Instituts renommés afin de cohabiter avec la médecine des Occidentaux et d’en tirer une certaine légitimité. Mais le chemin semble  encore long dans certains pays!