Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Médecines naturelles > L'Ayurvéda ou médecine indienne > Les principes de l'Ayurvéda

Les principes de l'Ayurvéda

La maladie : un dysfonctionnement

Citation de l'un des textes fondateurs de l'Ayurvéda :
 
"Si tous les matins, en nous réveillant, nous n'avons pas envie de commencer notre journée souriants et enthousiastes, cela signifie que quelque chose ne foncionne pas très bien en nous, qu'il y a un désequilibre, une dysharmonie, un dysfonctionnement."

La pratique ayurvédique consiste à déterminer notre prakuti, notre constitution propre qui repose sur l’équilibre de nos humeurs, ou doshas. S’il y a manque ou excès, des pathologies surviennent qu’il faut soigner par un ensemble de soins thérapeutiques, dispensés en cures ou ponctuellement.
 

L'homme et l'univers

L'Ayurvéda repose sur une conception très complexe du corps humain, de ses mécanismes et interactions.
 
Véritable édifice dans lequel s'entremêlent, se soutiennent et s'engendrent diverses strates, l'organisme se pense à plusieurs niveaux.
 
On ne peut comprendre la médecine ayurvédique si on envisage le corps humain comme une entité isolée. De même, elle repose sur le concept de l'Energie, déclinée en corps ou concepts. Notre organisme est pensé en lien avec ces Energies.
 
Il existe 5 éléments dans l'Univers, qui vont du plus léger au plus lourd, du plus mouvant au plus statique. Chacun possède ses propres caractéristiques : l'Ether, l'Air, le Feu, l'Eau et la Terre.
 
L'Energie de ces 5 éléments (de l'Univers) pénètre notre corps pour l'habiter à différents niveaux, du plus immatériel au plus dense.
Ainsi notre corps est composé de 5 strates (ou corps): le corps spirituel ou psychique (équivalent de l'âme); le corps mental (sorte de "disque dur"); le corps émotionnel (par lequel nous ressentons la Vie); le corps physique subtil (porteur des chakras); enfin le corps physique (celui de nos organes).
 
De cette compréhension du Monde et de notre corps découle la conception de la maladie. Le corps humain étant une sorte de caisse de résonnance de l'Univers, tout notre être est concerné par la maladie : le corps physique bien-sûr, mais aussi le corps émotionnel, et le corps mental. Le médecin ayurvédique agira à sur tous ces niveaux, là où le médecin occidental ne s'occupera que du corps physique, des organes défaillants.
 
Cette vision holistique de l'homme est l'un des points forts de l'Ayurvéda car elle réconcilie notre âme et notre corps, trop longtemps séparés par notre culture européenne, et apporte à la perception de notre être une dimension spirituelle, qui nous apaise et nous grandit.

Page précédente :
Les origines de l'Ayurvéda