Ellessence
Mon bien-être au quotidien
Ellessence, le site généraliste du Bien-être > Beauté et santé Bio > Les aliments de mon bien-être > Les condiments, herbes aromatiques, les épices > Zoom sur le curcuma

Zoom sur le curcuma

L’histoire, en quelques mots

Le curcuma est une épice issue du rhizome séché de la plante de curcuma longa, de la famille du gingembre. Son nom provient de « kourkoum », en arabe, qui signifie safran, et Marco Polo en fait mention dans son livre des Merveilles en 1280. Le curcuma est souvent confondu avec le curry ou cari, qui, lui, est un mélange subtil de diverses épices de couleur jaune.

Le curcuma est traditionnellement utilisé en Inde et en Indonésie. Considéré comme une épice sacrée, le curcuma est l’un des aliments clé de la médecine ayurvédique, elle-même pivot des médecine chinoise et tibétaine. Sa consommation tant à des fins thérapeutiques que culinaires remonte à plus de 3000 ans, comme l’attestent nombreux traités de médecine, mais reste attachée en grande partie à la culture indienne.

En Occident, son utilisation est tout autre : les Grecs s’en servaient pour réaliser les teintures de couleur jaune, et au Moyen Age, il entrait dans la préparation de la couleur verte, mêlé à l’indigo.

Les effets thérapeutiques du curcuma ne sont connus dans la médecine occidentale que depuis quelques années, notamment suite aux découvertes rattachées aux alicaments contre le cancer.



Les bienfaits

Ils sont de plusieurs ordres, selon les médecines.

Dans la médecine ayurvédique, le curcuma est reconnu pour traiter les troubles digestifs, la dysentrie, la jaunisse et autres problèmes hépatiques, mais aussi pour soulager la fièvre, l’arthrite et diverses infections.

Dans la médecine chinoise, il permet de soigner les saignements, les problèmes hépatiques et les congestions. Il est très populaire au Japon, notamment dans l’île d’Okinawa, aux XIIéme et XIIème siècles, réputée pour le taux exceptionnel de ses centenaires. Aliment phare du régime Okinawa, le curcuma est considéré comme une épice de la longévité.

En plus d’être un puissant anti-inflammatoire, le curcuma possède des vertus anti-cancer qui bénéficient d’un consensus dans le monde médical grâce aux effets de la curcumine. Cette molécule phytochimique permet de limiter la progression des cellules cancéreuses en provoquant le phénomène d’apoptose, c’est-à-dire le suicide des cellules malignes; mais aussi de faire baisser le taux de mauvais cholestérol et se révèle un antioxydant 4 fois plus fort que la vitamine E. L’effet thérapeutique de ces propriétés a été démontré sur les cancers de l’estomac, de l’intestin, du côlon, du foie de même que sur les cancers de la peau, voire du sein.

Pour que le curcuma délivre tous ses bienfaits, il est recommandé non seulement d’en consommer l’équivalent d’une cuillère à thé, mais aussi et surtout de l’associer au poivre, riche en pipérine, qui agit de concert avec la curcumine. Le cari est en cela un mélange d’épices précieux.



Les recettes

Le curcuma peut s’accommoder avec un grand nombre de plats:

-dans les soupes
-dans le riz, les pâtes
-dans les légumes, les pommes de terre
-sur les volailles
-dans une vinaigrette, dans les sauces au fromage blanc pour l’apéritif


Postez votre recette !

Participez vous aussi :
Titre *
Texte *
Votre prénom *
Votre nom *
Votre email *
Page précédente :
Zoom sur l'échalote